Ré-ouverture de la galerie samedi 28 novembre !

Jan SAUDEK

 

Un Retour aux sources

Exposition du 6 novembre au 23 décembre 2020

La galerie David Guiraud est heureuse de présenter une exposition de photographies de Jan SAUDEK, célèbre artiste tchèque né en 1935. Les 37 tirages originaux sélectionnés, dont la plupart sont des tirages d’époque, ont été réalisés dans les années 1970 et 1980, les plus créatives du Praguois.

 

C’est la seconde fois que la galerie a la chance d’organiser une exposition d'œuvres de Saudek issues d’une importante collection privée française. Les couleurs singulières des photographies sont dues à des encres apposées à la main par l’artiste, rendant unique chacun des tirages. Ces colorations peintes accentuent la spécificité picturale d'épreuves savamment élaborées.

 

La richesse de cette collection permet de proposer un ensemble emblématique des obsessions de l’artiste. On y trouve des prises de vue réalisées dans sa cave puis dans son atelier-studio, de femmes de tous âges, souvent plantureuses, érotiquement complices ; des scènes narratives constituées de plusieurs images, parfois réunies sur un même tirage ; d'étonnantes cartes à jouer façonnées avec un ou deux modèles ; ainsi que des évocations du temps qui passe permises par la continuité des relations entre Saudek et quelques-uns de ses modèles pendant dix ou vingt ans.

 

Assurément, le huis clos du « pornocrate » marginal étroitement surveillé a exacerbé sa vocation. Fort de ses convictions, il n'a eu de cesse de rendre expressives ses inspirations les plus intimes.

 

Entré en photographie à la suite de sa découverte de The Family of Man (1955) d'Edward Steichen, Saudek s'est inscrit dans les cercles développés par Alfons Mucha, Lewis Carroll, Hans Bellmer, Duane Michals, Robert Mapplethorpe...

 

Les photographies du feu vivant qu'est Saudek célèbrent la vie, la liberté, les élans sexuels, les émotions sensuelles et les liens familiaux, sans ignorer les malveillances et les violences que les êtres s'infligent délibérément.

 

La femme est le centre de gravité de l’univers de l'alchimiste qui lui ôte ses vêtements pour mieux la mettre en grâce. Le corps le passionne. Il est la vérité première de tout être. C'est en lui que s'opère le foisonnement des sens. C'est lui qui résiste le plus délibérément aux idéologies. Pourtant, comme Saudek le sait, personne ne peut échapper à la loi suprême de la finitude : le vieillissement, la mort. Tout corps témoigne de la nature humaine.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Copyright Galerie David Guiraud