Vincent GOURIOU

INSTANTS D'ABANDON

Exposition du 4 mai au 21 juin 2018

 

Vernissage le jeudi 3 mai à 18h en présence de l'artiste

 

 

La galerie David Guiraud est heureuse de présenter une exposition sur le travail du photographe contemporain Vincent Gouriou. L’exposition présentera une trentaine d’images puisées dans les différentes séries et projets de l’artiste.

Avec des oeuvres d’une grande beauté plastique et une étonnante maîtrise photographique, Vincent Gouriou s’approche des qualités picturales des grands maîtres de la peinture flamande pour entrer au plus près de l’intime et de la beauté. Le sujet est modelé par la lumière dans des mises en scène où la fragilité des apparences peut se muer en force de fiction considérable.


Il y avait longtemps qu’un artiste photographe n’avait pas fait de nouvelles propositions visuelles sur le thème éternel du nu et du corps.
Le simple corps nu, non pas érotique mais graphique, pris comme un objet en interaction avec un autre. Il n’est pas froid, il est comme dans les portraits que réalise l’artiste, pris dans une lumière et une situation qui exprime toute l’émotion et la sensibilité du modèle.


Personnes transgenres, homosexuelles, hétérosexuelles. Où en sont l’identité sexuelle et le genre aujourd’hui ? Vincent Gouriou cherche. Ce photographe, attiré par la marge, parle des fêlures, avec comme prisme, sa profonde douceur. Finesse des dialogues silencieux, il signe le passage, la musique de l’intime qui n’a pas peur des dissonances, dans une vague d’images silencieuses qui séduisent ou dérangent, mais ne laissent jamais indifférent.


Vincent Gouriou cherche par l’acte photographique à montrer l’infinie nuance des corps singuliers. Des différences et ressemblances. Il s’intéresse aux transformations, qui peuvent être liées à l’adolescence, à la maladie, à la vieillesse.

Pour cette exposition, il s’intéresse aussi à l’identité sexuelle et s’interroge sur la normalité. « Je cherche ce qui est universel, j’essaie de trouver un lien entre ces personnes si différentes, mais qui ont pourtant quelque chose en commun : une humanité peut-être ?»
Alors il mêle morale et dignité, les corps et les liquides, les hommes et les animaux pour nous donner à voir l’irrépressible attirance charnelle qui les relient.


Le travail de Vincent Gouriou a quelque chose de novateur, ses qualités de portraitiste sont indéniables, il prouve en quelque sorte que la photographie existe toujours, qu’elle est un médium à part entière, que l’association entre l’oeil, l’appareil photo et le négatif, a toujours du sens et qu’il peut continuer, sans doute encore très longtemps, à être une source de création, d’émotion et d’art.

Vincent Gouriou - Dossier de Presse
DP Vincent Gouriou - Galerie David Guira[...]
Document Adobe Acrobat [645.4 KB]